acier

acier [ asje ] n. m.
XIIe; acer 1080; bas lat. °aciarium, de acies « pointe, tranchant »
1Alliage de fer et de carbone (moins de 1,5%), auquel on donne, par traitement mécanique ou thermique, des propriétés variées (malléabilité, résistance). L'acier trempé est très dur. L'acier a plus de liant que le fer. Acier doux (jusqu'à 0,25% de carbone), dur (de 0,60 à 0,70%). Acier Bessemer (élaboré au convertisseur Bessemer), Thomas (au convertisseur Thomas), Martin (au four Martin). Acier indéformable. Acier chromé. Acier inoxydable, renfermant du chrome et du nickel. Acier cémenté, forgé, fritté; acier au creuset. Aciers spéciaux. Foret en acier rapide. Fabrication, affinage de l'acier (par décarburation de la fonte). métallurgie, sidérurgie. Meubles en acier. Des lunettes à monture d'acier. Immeuble de verre et d'acier. Poumon d'acier.
2L'acier : l'industrie, le commerce de l'acier. Un magnat, un roi de l'acier.
3Poét. (Vx) Arme d'acier.
4Par compar. Gris, bleu acier. Une voiture gris acier.
5Fig. D'acier : dur comme l'acier. Des muscles d'acier. « Une voix coupante comme une voix d'acier » (Goncourt). Un regard d'acier, dur et froid. — Loc. Avoir un moral d'acier, à toute épreuve. — Vieilli Dur, insensible. « ces cœurs d'acier » (P. Corneille).

acier nom masculin (bas latin aciarium, du latin classique acies, pointe) Alliage de fer et de carbone contenant moins de 1,8 % de carbone, susceptible d'acquérir, par traitement mécanique et thermique, des propriétés très variées. ● acier (expressions) nom masculin (bas latin aciarium, du latin classique acies, pointe) D'acier, très dur ; qu'on ne peut ébranler : Muscles d'acier, cœur d'acier.acier (homonymes) nom masculin (bas latin aciarium, du latin classique acies, pointe) assied forme conjuguée du verbe asseoir assieds forme conjuguée du verbe asseoir

acier
n. m.
d1./d Alliage de fer et de carbone contenant moins de 2 % de carbone. Acier inoxydable.
|| Fig. Jarrets, muscles d'acier, souples et forts. Regard d'acier, dur, pénétrant.
d2./d Litt. Arme blanche. "Un homicide acier" (Racine).

⇒ACIER, subst. masc.
I.— Acier
A.— Emplois techn.
1. MÉTALL. et lang. commune. Métal plus dur et plus résistant que le fer, obtenu par un alliage de fer et de carbone (moins de 1,8 %) :
1. On détrempe l'acier en le faisant rougir au feu et en le laissant refroidir peu à peu.
Ac. 1835-1932.
[Suivi d'un déterminatif] :
2. Le côté frappant de cette exposition, c'est l'introduction dans la peinture de tout le brillant, de tout le cliquetant, de tout le coruscant du bric-à-brac. Elle n'est plus que le trompe-l'œil des reflets de la céramique, des éclairs de l'acier ciselé, des lumières cassantes de la soie et du satin.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, mai 1875, p. 1066.
3. [l'acier à] 0,30 à 0,35 pour cent de carbone [est l']acier demi-dur, trempé.
R. CHAMPLY, Nouvelle encyclopédie pratique, t. 2, 1927, p. 11.
4. Le traitement s'emploie... pour certains aciers auto-trempants...
R. CHAMPLY, Nouvelle encyclopédie pratique, t. 2, 1927 p. 59.
5. ... il fallut d'abord la découverte du ciment dit de Portland, importé d'Angleterre; ensuite, celle de l'acier Bessemer, procédé allemand;...
P. MORAND, New-York, 1930, p. 38.
6. Et pourtant, avant les angles, l'acier chromé, les poules minces et mal nourries, le jus de légumes, le théâtre pour chats siamois, les chats pour valises et les valises pour T.S.F., le temps disparu avait tant de choses pour lui que jamais nous ne retrouverons :...
L.-P. FARGUE, Le Piéton de Paris, 1939, p. 178.
Rem. Syntagmes rencontrés. 1. Syntagmes dont acier est le 1er élément : types d'acier, classés a) selon le mode de fabrication : acier Bessemer, acier Martin, acier Thomas, acier au creuset, acier à l'oxygène, acier calmé, coulé, effervescent, électrique, fondu, fritté, puddlé, soudé; b) selon le mode de mise en forme : acier ciselé, comprimé, damassé, étiré, filé, à la presse, forgé, laminé, matricé, martelé, moulé, poli, profilé, tréfilé; c) selon les traitements physico-chimique ou thermique : acier de cémentation, de vitruration, acier recuit, acier revenu, acier trempé; d) selon la composition et la structure : acier demi-doux, demi-dur, natif, naturel, aciers alliés ou spéciaux, acier chromé, acier chrome-tungstène, acier (au) cobalt, acier cuivré, acier (au) manganèse, acier maraging, acier nickel, acier perlitique, acier platinite, acier (au) silicium, acier au tungstène; e) selon les emplois ou la destination : acier à aimant, acier auto-trempant, acier (au) béton armé (acier crenelé, acier de couture, acier tors), acier (pour) béton précontraint, acier de construction, acier à coupe rapide, acier de décolletage, acier de découpe, acier indéformable, acier inoxydable, acier austinitique, acier ferritique, acier martensitique, acier (à) outils, acier réfractaire, acier (à) ressort, acier à roulement. 2. Syntagme verbe + subst., type : tremper, détremper, façonner, fondre l'acier.
♦ Loc., p. brachylogie. Bleu (d')acier. Qui a la couleur gris bleu de l'acier :
7. De cette famille naguère si nombreuse qu'elle occupait presque tous les territoires de l'Île-de-France et de la Brie, un seul rejeton vivait, le duc Jean, un grêle jeune homme de trente ans, anémique et nerveux, aux joues caves, aux yeux d'un bleu froid d'acier, au nez éventé et pourtant droit, aux mains sèches et fluettes.
J.-K. HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 2.
2. Autres domaines
GRAV. Gravure sur acier :
8. Acier (gravure sur) d'invention française : c'est de la taille-douce sur acier fondu.
Ch.-L. CARABELLI, [Gravure].
HORLOG., rare. Acier tiré.
B.— P. métonymie
1. TECHNOL. L'acier. Industrie, le grand commerce de l'acier :
9. M. Chenay qui est roi du cuivre et de l'acier sera bon prince pour mon plomb. Il sait combien on doit manier soigneusement le métal.
V. HUGO, Correspondance, 1862, p. 410.
10. ... il [le Président du Conseil] proposa au parlement la mise en chantier de six cuirassés et reconquit ainsi les sympathies de l'acier; il assura de nouveau que la rente ne serait pas imposée et fit arrêter dix-huit socialistes.
A. FRANCE, L'Île des pingouins, 1908, p. 387.
Rem. Syntagmes : travailler dans l'acier, le monde de l'acier, les industriels qui produisent l'acier.
2. Littéraire
a) Partie métallique, p. ex. d'une arme, lame :
11. Quand il fut assis dans son fauteuil, près de son feu, pensant à la soudaine et complète réalisation de toutes ses espérances, une idée froide lui traversa l'âme comme l'acier d'un poignard perce une poitrine :...
H. DE BALZAC, La Peau de chagrin, 1831, p. 224.
b) Toute arme, tout instrument tranchant fait d'acier (couteau, épée, glaive, ...).
II.— D'acier
A.— Emplois techn. Synon. en acier.
1. MÉTALL. et lang. commune. Qui est fait à l'aide du métal acier :
12. ... il assura, par un geste qui lui était fréquent, ses grandes lunettes d'acier et fit quelques pas vers les galopins;...
CHAMPFLEURY, Les Souffrances du professeur Delteil, 1853, p. 76-77.
13. Le collier de Top était fait d'une mince lame d'acier trempé. Il suffisait donc de l'affûter d'abord sur une pierre de grès, de manière à mettre au vif l'angle du tranchant, puis d'enlever le morfil sur un grès plus fin.
J. VERNE, L'Île mystérieuse, 1874, p. 115.
Rem. Syntagmes rencontrés : aiguilles, boutons, chaînes, fermoirs, lames, pointes, ressorts d'acier.
2. Autres domaines
CHIR. Poumon d'acier. Poumon artificiel.
Pas d'acier. Pas de danse (par imitation des gestes de l'ouvrier qui travaille l'acier) :
14. À la liste déjà longue qui était à la portée du danseur au commencement du XVIIe siècle, s'ajoutaient les mouvements gymnastiques et sportifs, les gestes acrobatiques et bouffons, les tours d'adresse et les imitations. Bien avant le pas d'acier, les maîtres de ballet du XVIIe ne se faisaient pas faute d'utiliser les mouvements et gestes du travail : les entrées de scieurs, de bûcherons, d'ouvriers de tout genre figuraient dans nombre de ballets. Les pas élaborés à la fin du XVIe et au début du XVIIe furent étudiés et travaillés par une pléiade de grands danseurs au cours du XVIIe.
J. SAZONOVA, La Vie de la danse, 1937, p. 104.
Rem. Attest. unique. S'agit-il d'une allusion au titre du ballet (Pas d'acier) de S. Prokofiev créé en 1927?
B.— Au fig.
[P. anal. avec la solidité et la résistance du métal] Muscles d'acier.
[P. anal. avec la dureté de frappe d'une arme en acier] Bras d'acier.
[P. anal. avec l'inflexibilité de l'acier] Cœur d'acier. Cœur insensible et impénétrable aux influences extérieures :
15. Il vaut mieux avoir une âme douce dans un corps de fer qu'une âme d'acier dans un corps flexible et capricieux.
H. DE BALZAC, Correspondance, 1829, p. 419.
Rem. Comparer : cœur d'airain, de bronze, cœur de fer, cœur de marbre. Cœur d'acier insiste sur l'inflexibilité d'une attitude voulue.
C.— Argot
Baume d'acier. ,,Bistouri.`` (Ch.-L. CARABELLI, Langue populaire, s.v.).
Blague d'acier (avoir une blague d'acier). ,,Avoir la langue bien pendue.`` (L. RIGAUD, Dict. du jargon parisien, L'Argot ancien et moderne, 1878, p. 39) :
16. ... l'habitué qui tenait le plus le crachoir, le premier grelot de la réunion, en un mot une blague d'acier.
D. POULOT, Le Sublime ou le Travailleur comme il est en 1870 et ce qu'il peut être, 1872, p. 160.
Casque d'acier (avoir un casque d'acier). ,,Être solidement coiffé de quelqu'un, avoir quelque chose comme un béguin d'acier.`` (L. RIGAUD, Dict. du jargon parisien, L'Argot ancien et moderne, 1878, p. 72).
Langue d'acier. Méchante langue.
Poitrine d'acier. ,,Cuirassier.`` (L. MERLIN, La Langue verte du troupier, 2e éd., 1888).
Prononc. — 1. Forme phon. :[asje]. Enq. :/asie1/. 2. Homon. : assied(s) du verbe asseoir. 3. Dér. et composés : aciérage, aciération, aciérer, aciéreux, aciérie, aciériser, aciériste (cf. Lar. encyclop.).
Étymol. ET HIST. — 1. 2e moitié XIe s. (Les Gloses fr. ds les commentaires talmudiques de Raschi, Darmesteter-Blondheim ds Bibl. École hautes ét., 254e fasc., t. 1, n° 1, glose de Raschi sur textes de Berakot et de Zebahim : Açiir « acier »); 1100 « fer pur combiné avec le carbone, plus dur et plus résistant que le fer » (Roland, éd. Bédier, 997 : ceignent espees de l'acer vianeis) d'où p. méton. a) 1100 « tranchant, pointe de l'épée » (ibid., 1550 : Tient Halteclere, sanglent en est l'acer); b) 1100 « arme en acier » (ibid., 1362 : Fers e acers i deit aveir valor); 2. ca 1200 emploi fig. de 1 « dur comme l'acier » (Chanson des Saxons, éd. F. Michelin, 3181 ds COHN, Bemerkungen zu TL ds Arch. St. n. Spr., CXXXIX, 71 : Antre lui (s. e. Baudöin) et Berart sont d'acier dur trempé).
Issu du b. lat. ac(c)iarium, équivalent du class. chalybs, glosé : « ferrum durum » (GÖTZ, V, 340); ags. steli [m.h. all. stahl « acier »] (ibid. IV, 6, 22); (cf. IXe s., ibid. II, 43, 23 : denticulum aciarium : [lame, partie tranchante d'instrument]; ac(c)iarium dér. du lat. class. acies « pointe (d'une arme, d'un instrument) », empl. absol. « pointe de l'épée »; (cf. acieris, aussi dér. de acies, glosé par FESTUS, 10, 1 ds TLL s.v. acieris, I, 399 : « securis aerea qua in sacrificiis utebantur sacerdotes »).
STAT. — Fréq. abs. litt. :1 295. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 1 250, b) 3 016; XXe s. : a) 1 816, b) 1 731.
BBG. — BADER-Th. 1962. — BARB.-CARD. 1963. — BAUDHUIN 1968. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — BLONDHEIM (D. S.). Les Gloses françaises dans les commentaires talmudiques de Raschi. 2. Études lexicographiques. Baltimore, 1937. — BRARD 1838. — BRUN 1968. — CHABAT t. 1 1875. — CHESN. 1857. — Comm. t. 1 1837. — CRIQUI 1967. — DAIRE 1759. — DELORME 1962. — Électron. 1963-64. — FROMH.-KING 1968. — Galiana Déc. sc. 1968. — GAY t. 1 1967 [1887]. — GRAND. 1962. — LABORDE 1872. — LACR. 1963. — LAV. Diffic. 1846. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — NYSTEN 1814-20. — SIZ. 1968. — UV.-CHAPMAN 1956.

acier [asje] n. m.
ÉTYM. XIIe; acer, 1080; du bas lat. aciarium, de acies « pointe (d'une arme, d'un instrument) ».
1 Alliage de fer et de carbone (moins de 1,5%) auquel on donne, par un traitement mécanique ou thermique, des propriétés variées (malléabilité, résistance). || L'acier acquiert par la trempe une grande dureté. || L'acier a plus de liant que le fer.Acier doux (jusqu'à 0,25% de carbone), dur (de 0,60 à 0,70%). || Acier natif, naturel. || Aciers alliés, aciers spéciaux; acier chromé, acier au cobalt, au manganèse, au tungstène. || Aciers martensitiques, ferritiques, austénitiques (inoxydables).Acier Bessemer (élaboré au convertisseur Bessemer), Thomas (au convertisseur Thomas), Martin (au four Martin). || Acier au creuset, à l'oxygène. || Acier calmé (désoxydé), coulé, électrique, fondu, fritté, puddlé, soudé.Acier ciselé, comprimé, étiré, filé, forgé, laminé, matricé, profilé, tréfilé. || Acier martelé. || Acier brillant, acier satiné.Acier de cémentation, recuit, trempé.Acier à aimant, acier à outil, acier à ressorts, à roulements; acier de construction; acier inoxydable, renfermant du chrome et du nickel. || Acier rapide, à coupe rapide, acier très dur, renfermant du chrome, du cobalt, du molybdène, du tungstène et du vanadium, utilisé pour la fabrication d'outils de coupe à grande vitesse. || Acier autotrempant. || Acier de décolletage (au plomb ou au soufre). || Acier indéformable.Attremper, tremper, détremper, retremper l'acier; bleuir l'acier ( Bleuissage); couler, fondre, recuire l'acier.Utilisation de l'acier dans la construction (ponts, immeubles), dans les arts. || Vaisselle, bijoux, meubles en acier. || Immeuble en verre et acier.Fabrication, affinage de l'acier (par décarburation de la fonte). Métallurgie, sidérurgie; aciérie.
0.1 Mais ce métal, ce n'était pas à l'état de fer pur qu'il pouvait rendre de grands services, c'était surtout à l'état d'acier. Or, l'acier est une combinaison de fer et de charbon que l'on tire, soit de la fonte, en enlevant à celle-ci l'excès de charbon, soit du fer, en ajoutant à celui-ci le charbon qui lui manque. Le premier, obtenu par la décarburation de la fonte, donne l'acier naturel ou puddlé; le second, produit par la carburation du fer, donne l'acier de cémentation.
J. Verne, l'Île mystérieuse, t. I, p. 201-202. Cf. aussi, dans les 500 Millions de la Bégum, le chapitre intitulé « la Cité de l'acier ».
0.2 (…) tous ses petits instruments de coquetterie à manche d'ivoire portant son chiffre coiffé d'une couronne. Ils étaient là, innombrables, jolis, différents, destinés à des besognes délicates et secrètes, les uns en acier, fins et coupants, de formes bizarres, comme des outils de chirurgie pour opérer des bobos d'enfant (…)
Maupassant, Fort comme la mort, II, II.
2 Par métonymie. || L'acier. a Objet en acier.
0.3 Je ne suis devant votre question, comme devant les chevaucheuses de l'acier, qu'un passant qui se gare (…)
Mallarmé, Réponses à des enquêtes, Sur le costume féminin à bicyclette, Pl., p. 881.
b Industrie ou grand commerce de l'acier. Sidérurgie. || Un roi de l'acier. || Travailler dans l'acier.
3 Vx ou littér. Arme d'acier (couteau, épée, glaive, poignard…).
1 (…) L'acier des bourreaux fut plus prompt à trancher.
Corneille, Héraclius, v. 638.
2 J'ai senti tout à coup un homicide acier,
Que le traître en mon sein a plongé tout entier.
Racine, Athalie, II, 5.
4 D'acier : en acier, fait à l'aide du métal acier. || Une lame d'acier; des ressorts d'acier.Anciennt. || Poumon d'acier, poumon artificiel.
3 (Un serpent rencontra) une lime d'acier (…)
Croyez-vous que vos dents impriment leurs outrages
Sur tant de beaux ouvrages ?
Ils sont pour vous d'airain, d'acier, de diamant.
La Fontaine, Fables, V, 16.
Fig. Dur, résistant comme l'acier. || Des muscles, un jarret d'acier. || « Le déchirement poli de ses griffes d'acier » (→ Griffe, cit. 7.1, Balzac).Un regard d'acier, qui dénote de la fermeté. — ☑ Vieilli. Un cœur d'acier, dur, insensible.
4 Quoi ! dans leur dureté ces cœurs d'acier s'obstinent.
Corneille, Horace, III, 2.
5 Ah ! jalouse entre les jalouses !
Si belle avec ce cœur d'acier !
Hugo, les Orientales, XII.
6 Une voix coupante comme une voix d'acier.
Ed. et J. de Goncourt, Journal, p. 164.
7 Ce n'est pas ma faute si mes maîtres m'avaient enseigné la logique, et, par leurs argumentations impitoyables, avaient fait de mon esprit un tranchant d'acier.
Renan, Souvenirs d'enfance…, Œ. compl., t. V, 3.
5 (Emplois métaphoriques et fig.). Par compar. || Tranchant, coupant, dur, impitoyable comme l'acier.
8 Il reprit aussitôt son air flambant, planta dans mes yeux deux yeux froids et brillants comme l'acier (…)
Alphonse Daudet, le Petit Chose, XIII.
Par métaphore (symbole de dureté) :
9 Il est telle occasion où le verre ne se brise point sous le choc qui a rompu l'acier.
France, la Rôtisserie de la reine Pédauque, 1 t. VIII, p. 256.
6 Bleu d'acier ou bleu acier, qui a la couleur gris bleu de l'acier.
Par comparaison :
10 (…) trois lacs qui, sous le dur soleil d'orient, brillent comme des plaines d'acier.
Maupassant, la Vie errante, p. 147.
tableau Désignations de couleurs.
DÉR. Aciérer, aciéreux, aciérie, aciériste.
HOM. Formes du v. Asseoir.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • acier — ACIER. subst. masc. Sorte de fer affiné & endurci. Acier de bonne trempe. acier de Damas. lame d acier. miroir d acier. carreau d acier …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Acier —   [a sje], Michel Victor, französischer Bildhauer und Porzellanmodelleur, * Versailles 20. 1. 1736, ✝ Dresden 16. 2. 1799; 1764 81 an der Porzellanmanufaktur in Meißen tätig. Seine Figuren zeigen stilistisch den Übergang vom Rokoko zum… …   Universal-Lexikon

  • acier — Acier, Chalybs, chalybis …   Thresor de la langue françoyse

  • Acier — Cet article est lié aux composés du fer et du carbone Fer Carbone Phases …   Wikipédia en Français

  • acier — (a sié ; l r ne se lie jamais ; l acier et le fer, dites : l asié et le fer) s. m. 1°   Fer combiné avec le carbone et devenu susceptible d acquérir par la trempe un grand degré de dureté. 2°   Par extension, arme blanche, glaive, poignard. •   J …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ACIER — n. m. Fer uni avec une faible proportion de charbon et devenu susceptible d’acquérir, par certains procédés, un grand degré de dureté. Tremper de l’acier, Le faire rougir au feu et le faire brusquement refroidir pour le rendre plus dur. Acier… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ACIER — s. m. Nom que l on donne au fer combiné avec le charbon, et devenu susceptible d acquérir, par certains procédés de l art, un grand degré de dureté. Tremper de l acier, Le faire rougir au feu, et le plonger dans de l eau froide, pour le rendre… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • acier — arcier, acié, arcié m. acier. Acier rapide, inoxidable, ferritic, perfielat profielat : acier rapide, inoxydable, ferritique, profilé. « L èr, de mai en mai linge e sutiéu, prenié un blu d arcié… » J. Bourrilly …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • Acier — Acciaio    Drame de Walther Ruttmann, avec Isa Pola (Gina), Piero Pastore (Mario), Vittorio Bellaccini (Pietro), Alfredo Polveroni (son père), Demenico Serra.   Scénario: Walther Ruttmann, Mario Soldati, Emilio Cecchi, d après un sujet de Luigi… …   Dictionnaire mondial des Films

  • acier — plienas statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. steel vok. Stahl, m rus. сталь, f pranc. acier, m …   Fizikos terminų žodynas

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.